One-Day Retreat In Paris - 20-Jul-2019

Posted by Olivier Chhu on Jul 21, 2019
3635 reads  
*Version française dans la deuxième partie du texte*

Largely inspired by ServiceSpace retreats in London, we decided to create some ripples in Paris in organizing our One-day retreat in Paris. We were 20 participants, coming from all around the Greater Paris area. During this day, we explored the themes of interconnection in building bridges and gratitude.
We warmly thank the participants to have chosen to join us and also for their help. All together, we opened our hearts and planted several seeds of kindness to co-create spaces of generosity around us.



Building bridges
Solène and Jeremy welcomed each of the participants in the space, with a heart collar and warm hugs, and inviting them to join the meditation circle. 30 minutes of collective silence allowed to get back to ourselves and be ready to start the day smoothly.
We opened the sharing circle on the theme of Building Bridges, taking anchor in the text We are made for these times, a very beautiful and metaphorical text, in which one of the interpretation would assimilate us to boats parked at the docks of a lake, encouraged to move forward and brave the storm at the middle of the lake in order to illuminate the darkness by the shining of our souls. By navigation, the boats meet other boats and they are invited to build bridges between them. The question that follows is to determine why, with whom and how to build bridges.

Jasky opened the circle in exposing the bridges that he built with his father in an other world, reminding us that the human beings are naturally interconnected and that bridges already exist somewhere, it only needs to be un-covered by connecting to our own self.
Jeremy chose to open himself to others in exposing his vulnerability to welcome the other and removing the masks, while he says “if you judge a person, you have no time to love them”.

Everyone then took their turn in the circle, sharing their own recent experience, including a loved person, colleagues or unknown people. The diversity of shared stories contributed to a rich and inspiring result.



Some seeds of inspiration:
  • I imagine a construction, stone by stone [...], it can fail at the middle if the moment is not right and if the other boat is not ready. -- Stéphanie
  • Throughout my childhood, I had the impression to be compared, creating situations of jealousy toward that person. But a trigger event awakened my awareness, giving me the will to change my approach and build a solid and kind bridge with that person. -- Fatimata
  • When I am on my bike in Paris and when a car cuts me the road, I feel some anger, but although it demands me some efforts, I tend to welcome it with kindness. -- Caroline A.
  • Why do we have to continue to sustain bridges when there is no commonality of interests or when the relationship is judged toxic? -- Antoine
  • I had a complicated relationship with someone, but vital to the family balance. I identified one bridge, the only one that linked us, I worked on that bridge and accepted the other with kindness. -- Caroline L.
  • I have a solid bridge with my husband, but even after fourty years, it does not prevent some traffic jam. It is to us to accept the small defects of the daily routine. - Khanh
  • I easily develop bridges with others, but I would like to develop a bridge between me and the me of my childhood, because I forgot who I really am due to my tendency to look alike others. -- Déborah
  • I have difficulties to build bridges with some teams in my company which are located nearby my openspace, while I have solid bridges my translation team which members are located thousands of miles away. -- Ly-Tign
  • During a storm, the bridge between two boats can look like a rope or even a wire that is elastic. It is important to know how to unknot it or to soften it. [...] I sustain an elastic wire with my high school friends, it still exists despite time. -- Frank
  • The boat in the lake can spread out bridges to bring back together territories and serve as a mediator. -- Maud
  • The others are human beings, and we need to keep the smile and an open heart. [...] I have a cousin with whom I lost contact, a common friend allowed us to tie back the contact. -- Solène

Then followed the lunch, proposed by Solène and her parents, as well as all the generous hands who contributed to the success of the meal. The lunch allowed the participants to connect mutually and pursue the bridge building.



We continued our journey through a body reconnection, small Tai-Chi exercices proposed by Jasky.

Building bridges through gratitude
In the afternoon, we started the thematic of gratitude. Happiness revealed through gratitude, a video by Louie Schwartzberg, allowed us to reconnect with the nature and better appreciate the daily gifts that it offers us. We are invited to receive the gifts with gratitude, especially the wonderful landscapes connect us deeply to each others. In the relationship to others, the video inspires us to pay attention to all the smiles, to give by our presence and to let the gratefulness overflow into blessing all around us.

Olivier presented a powerpoint to provide some "aha moments" related to the video. We then went into small circles, to think about how to better catch that gratitude daily:
  • Describe a moment of gratitude that you recently had at the contact of the nature (a wow moment). Why is it so inspiring?
  • What act of gratitude did you recently receive from a person or a group of persons?
  • How do you express your gratitude daily?
Beautiful ideas emerged in each of the groups, especially with some increase of awareness and even actions to put in place from today.



Closing of the day
The last part of the program was an invitation to reconnect to ourselves. With a pen and a paper, we wrote a letter to be kept or to offer, to invite the “other” to build a bridge. It was a silent moment, to allow everyone to explore their heart.
Before the final hug circle, the journey ended with group photos and the chant Dedication of Merit, a moment that we appreciated to send the positive vibes created during this event to the world.
We are very happy about what the day of retreat could provide to all of the participants and organisers. The words that we spontaneously heard touched us:
“I was not feeling good this morning, but as I walked through the door, I felt good vibes.”
“I am agreeably surprised, I did not expect that, I could relax myself.”
“It makes me feel good to be among such kind persons.”
and a lot more...!
You can dive into the photo album to relive this one-day retreat in Paris.
Awaiting the next retreat, we invite you to participate in the Awakin Circles chez Caroline.
We warmly thank Trishna and Nipun who helped us and inspired us from distance.



* French version!*
==============


Largement inspiré des retraites ServiceSpace de Londres, nous nous sommes lancé dans l’organisation d’une journée de retraite à Paris. Nous étions 20 participants, venant de la région parisienne, que ce soit du Nord, du Sud ou de Paris-même. Lors de cette journée, nous avons exploré les thèmes de l’interconnexion en construisant des ponts et de la gratitude.
Nous remercions chaleureusement les participants d’avoir choisi de se joindre à nous et de leur aide. Ensemble, nous avons ouvert nos coeurs et planté quelques graines de bienveillance afin de co-créer des espaces de générosité autour de nous.



L’interconnexion à travers la construction de ponts
Solène et Jérémy ont accueilli chaque participant dans l’espace, remettant à chacun un collier avec un coeur et invitant chacun à rejoindre le cercle de méditation. 30 minutes de silence collectif nous ont permis de nous recentrer et d’être prêt pour cette entamer cette journée en douceur et en pleine disposition.
Nous avons ouvert le cercle de partage sur le thème de la Construction de ponts, en nous ancrant dans le texte We are made for these times, un très beau texte métaphorique, dont l’une des interprétations nous met en scène en tant que bateaux à quais, encouragés à partir braver la tempête au milieu du lac et illuminer l’obscurité de notre brillance. En naviguant et en rencontrant les autres bateaux brillants, nous sommes invités à bâtir des ponts pour nous lier à eux. La question qui en découlait était de savoir avec qui et comment construire ces ponts.

Jasky a ouvert le cercle en exposant le pont qu’il a construit avec son père dans un autre monde, et en nous rappelant que les êtres sont naturellement interconnectés et que les ponts existent déjà quelque part, seulement il suffit de les dé-couvrir en se connectant à soi. Jérémy a choisi de s’ouvrir aux autres en exposant sa vulnérabilité pour accueillir l’autre et faire tomber les masques, et en se souvenant que “si vous jugez une personne, vous n’avez pas le temps de l’aimer”.

La parole a ensuite voyagé autour du cercle, permettant à chacun de s’exprimer en se rattachant à une expérience personnelle récente, incluant une personne chère, des collègues ou des inconnus. La diversité des histoires partagées a contribué à un résultat riche et inspirant.



Quelques graines d’inspiration qui ont émergé :
  • J’imagine une construction pierre par pierre - cela peut échouer au milieu si ce n’est pas le bon moment ou si l’autre bateau n’est pas prêt. -- Stéphanie
  • J’avais l’impression d’être comparée toute mon enfance, ce qui créait des situations de jalousie envers cette personne. Mais un élément déclencheur m’a fait prendre conscience, jusqu’à changer mon approche et bâtir un pont solide avec cette personne. -- Fatimata
  • Lorsque je roule en vélo et qu’une voiture me fait une queue de poisson, ça me met en colère, mais j’essaie de l’accueillir avec bienveillance. -- Caroline A.
  • Pourquoi continuer à entretenir des ponts lorsque les intérêts ne sont pas communs ou lorsque la relation est toxique ? -- Antoine
  • Dans une relation compliquée avec une personne mais indispensable à l’équilibre familial, j’ai identifié un pont, l’unique pont qui nous liait et j’ai travaillé dessus en acceptant l’autre avec bienveillance. -- Caroline L.
  • J’ai un pont solide avec mon mari, mais même après quarante ans, cela n’empêche pas que le traffic soit dense. C’est à nous d’accepter l’autre dans les petites questions du quotidien. -- Khanh
  • Je développe facilement des ponts avec les autres, mais j’aimerais développer un pont entre moi et le moi de mon enfance, car j’ai oublié qui j’étais vraiment à force de vouloir me conformer aux codes. -- Déborah
  • J’ai du mal à bâtir des ponts avec certaines équipes de mon entreprise qui se trouvent à côté de mon openspace, alors que j’arrive à construire des ponts solides avec mon équipe de traduction, qui se trouve pourtant à des milliers de kilomètres. -- Ly-Tign
  • Lors d’une tempête, le pont entre deux bateaux peut s’apparenter à un cordage ou même à un fil qui se distend. Il est important de savoir le défaire ou l’assouplir. [...] J’entretiens un fil élastique avec mes amis de lycée, mais il existe toujours malgré le temps. -- Frank
  • Le bateau dans le lac peut déployer des ponts pour réconcilier les territoires et servir de trait d’union. -- Maud
  • Les autres sont des humains, et l’on doit toujours avoir le sourire, le coeur ouvert. [...] J’ai un cousin avec qui j’avais perdu contact, un ami commun nous a permis de renouer ce contact. -- Solène

S’ensuivit le déjeuner, proposé par Solène et ses parents, ainsi que toutes les mains qui ont bien voulu contribuer à la richesse du repas. L’heure du repas a permis aux participants de se connecter et de poursuivre leur construction de ponts.
Nous avons continué notre journée au travers une reconnexion à notre corps, petits exercices de Tai-Chi proposés par Jasky.



La construction de ponts à travers la gratitude
Nous avons abordé l’après-midi avec le thème de la gratitude. Happiness revealed through gratitude, une vidéo de Louie Schwartzberg, nous a permis de nous reconnecter à la nature et de mieux apprécier le cadeau quotidien qu’elle nous offre. La vidéo nous a invité à recevoir avec gratitude les cadeaux de la nature dont ses merveilleux paysages nous connectent entre nous. Dans le rapport à autrui, la vidéo nous invite à prêter attention aux sourires des autres, à faire don de notre présence et à ouvrir nos coeurs pour y véhiculer le flux de gratitude et d’amour.

Olivier a présenté un powerpoint pour voir ensemble quelques "aha moments" en lien avec la vidéo.
En petits cercles, nous avons réfléchi à comment appréhender cette gratitude au quotidien, en suivant ces questions :
  • Décrivez un moment de gratitude que vous avez vécu récemment au contact de la nature. En quoi cela est-il inspirant ?
  • Quel acte de gratitude vous avez reçu récemment de la part d’une personne ou d’un groupe de personnes ?
  • Comment exprimez-vous votre gratitude au quotidien ?
De belles idées ont germé au sein de chaque groupe, avec notamment des prises de conscience du quotidien et des actions à mettre en place dès aujourd’hui.



Fin de journée
La dernière partie du programme a été une invitation à se reconnecter à soi-même. Munis d’une feuille et d’un crayon, nous avons chacun écrit une lettre à garder ou à offrir, pour inviter “l’autre” à construire un pont. C’était un instant silencieux, permettant à chacun d’explorer son coeur.
Avant de nous rassembler en cercle pour un grand hug final, la journée s’est terminée avec une photo de groupe et le chant Dedication of Merit, un moment qui nous permis d’envoyer les ondes positives créées lors de l’événement à travers le monde.
Nous sommes très heureux de ce que cette journée a pu apporter à l’ensemble des participants et des organisateurs.
Les propos recueillis après la journée nous ont beaucoup touchés :
“Je ne me sentais pas bien ce matin, mais dès que je suis arrivé, j’ai senti de bonnes ondes.”
“Je suis agréablement surpris, je ne m’attendais pas à ça, j’ai pu me détendre.”
“Ca fait du bien d’être au milieu de personnes bienveillantes.”
Et bien d’autres… !
Vous pouvez consulter l'album photos pour revivre cette très belle journée.
En attendant la prochaine retraite, nous vous invitons à participer aux Cercles Awakin chez Caroline.
Nous remercions Trishna et Nipun de nous avoir aidé et inspiré à distance.

Posted by Olivier Chhu | | permalink


Share A Comment

 Your Name: Email:


Smiles From 9 Members Login to Add a Smile


Comments (2)

  • Trishna Shah wrote ...

    So beautiful to see how your team of four from Paris transformed your inspiration following your London visit in June so quickly into action locally. What a gift for your community to be offered such a retreat only weeks after you all experienced your first retreat :). And such a joy to have built a bridge from London to Paris in the process ❤️

  • Ashima Goyal wrote ...

    this is so beautiful :-) and to know from Trishna's comment that you did this just week's after your first retreat!